Paris-Brussels Gastronomy

Paris-Brussels Gastronomy

Produits de bouche et du terroir

Les produits de “Paris-Brussels Gastronomy”

Les foies gras de chez Castaing
L’élevage traditionnel étant acquis, il faut alors avoir une capacité (et une volonté) de tri permettant de ne sélectionner que les meilleurs foies gras.

Les pigeonneaux de Bretagne d’Eneour
Un pigeonneau au sang de 600gr se cuit pour deux. Il ne doit pas avoir volé et doit être abattu “à l’étouffée” en ayant été étourdi au préalable dans les règles du respect des animaux.

Les langoustines de Guilvinec des frères Gwendal et Thual
La langoustine est fragile, le temps qui sépare la pêche de l’assiette doit être le plus court possible.

Les agneaux de Lozère d’Hugo Desnoyer
Ils proviennent d’un groupement d’élevages extensifs (ELOVEL). La race est locale et le produit est tracé depuis sa naissance.

Les ris de veau de Sud-Ouest Abbats
Selon la recette envisagée, on achète du ris de veau “de cœur” ou “de gorge”. On ne compte que 300 gr de ris de veau “de cœur” par animal…

Les turbots sauvages de Bretagne des Brisants
Un superbe produit venant de petite pêche. Ils peuvent peser jusqu’à 8 kilos ! Du vrai turbot !

Les veaux de lait de Corrèze de Benoît Enicolo
L’élevage de Laborie produit des veaux de lait gras et roses. Il remporte de nombreux concours.

Les huîtres “Royal Oyster” de Fabrice Tessier
Méthode d’affinage (Marennes-Oléron) avec peu d’huîtres par bassin : voilà un des secrets de cette huître au taux de chair important.

Les poulardes de la Cour d’Armoise de Pascal Cosnet
Elles sont élevées en plein air, nourries au maïs de la ferme, soignées à base de plantes, affinées en fin d’élevage au pain bio trempé dans du petit lait. Et bien sûr, plumées à la main.